La gestion différenciée dans les jardins

A l’heure du passage au “zéro-phyto”, des restrictions budgétaires dans les communes et face à la prise de conscience de l’érosion de la biodiversité, nous entendons régulièrement parler de gestion différenciée. De quoi s’agit-il exactement?

Selon l’association “Plante et cité”:

“Dans les collectivités et les municipalités, la décision de mettre en place une gestion différenciée des espaces verts est née de plusieurs constats en termes d’économie et d’écologie : – L’augmentation des surfaces à entretenir et une diversification des espaces difficiles à supporter économiquement pour les collectivités ;

– Une non prise en compte de l’entretien en amont des projets ;

– Une uniformisation de l’entretien et du fleurissement qui appauvrit la diversité végétale et paysagère ;

– Des préoccupations qui deviennent également environnementales (lutte contre le changement climatique, développement des trames vertes, préservation de la biodiversité…).

La gestion différenciée est ainsi une adaptation de la gestion d’un espace (conception, entretien) selon les caractéristiques du site et selon son environnement vers une meilleure approche économique et écologique des espaces municipaux. C’est envisager les espaces verts comme un ensemble d’espaces individuels interconnectés et non comme un tout.”

Pour mettre en place un gestion différenciée sur le long terme, il faut d’abord prévoir une conception adaptée et écologique en prenant en compte l’existant. Puis mettre en place un plan de gestion.

Dans son dernier ouvrage ” conception et gestion différenciée des jardins”, François Liorzou écrit

” La gestion différenciée écologique consiste à penser et à mettre en place sur un espace jardiné hétérogène des protocoles d’entretien sobres, respectueux de l’environnement et diversifiés”.

Concernant les entretiens, l’auteur explique que “Le principe fondamental est d’adopter des techniques respectueuses de l’environnement:

  • Aucun pesticide chimique de synthèse;
  • minimum d’arrosage;
  • pas d’engrais chimiques de synthèses;
  • minimum d’utilisation d’énergies fossiles;
  • recyclage des déchets verts et réutilisation des composts.”

En collaboration avec un bureau d’étude, nous vous proposons une démarche globale pour mettre en place une gestion différenciée dans vos espaces verts:

  • Analyse de l’existant;
  • Plan de gestion en tenant compte des aspects sociaux, économiques et écologiques;
  • Aménagements adaptés à l’analyse réalisée et en valorisation de l’existant;
  • Mise en place de solutions respectueuses de l’environnement
  • Préservation et amélioration du patrimoine paysager, de la biodiversité et des écosystèmes.

Ajouter un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *